La perle


Aujourd'hui, les perles de cultures représentent plus de 98% des perles vendues dans le monde.

On distingue :

  • Les perles de culture marines japonaises ou chinoises de 3 a 8 mm de diamètre, naturellement blanches mais parfois traitées pour obtenir d'autres couleurs,
  • Les perles de culture marines australiennes ou indonésiennes de 8 à 15 mm de diamètre naturellement blanches ou dorées,
  • Les perles de culture marines tahitiennes de 8 a 12 mm de diamètre, aux couleurs naturelles multiples a tendance sombres, vertes et rosées.
  • Les perles de culture d'eau douce, essentiellement chinoises, plutôt claires, mais aussi traitées pour obtenir d'autres couleurs.

Une fois récoltées, les perles doivent être nettoyées et triées.

La classification des perles de Tahiti est basée sur les délibérations du pays 2005-42, APF daté du 14 Février 2005, et 2004-29, APF daté du 12 Février 2004.


On distingue :

  • 4 formes, rondes, semi-baroques, baroques et cerclées
  • 4 qualités A,B,C et D basées sur les défauts de surface, comme les piqûres, rayures et le lustre.

Le diamètre (le poids) est aussi un critère important pour la détermination de la valeur d'une perle.

 
 

La coquille de nacre


L'huître perlière à lèvres noires Pinctada margaritifera var cumingi est réputée pour la qualité de sa nacre. La coquille est toujours utilisée pour la confection de boutons en nacre mais encore plus aujourd'hui pour la marquetterie et de nombreux produits de luxe.

En Polynésie, l'artisanat en nacre est de plus en plus créatif et fait place à de véritables oeuvres d'arts. L'industrie cosmétique s'intéresse aussi aux caractéristiques biochimiques de la nacre et de nombreuses marques proposent des produits contenant des extraits de nacre.

 
 
Mana Pearl Tahiti - Tahitian Black Pearl
©Gauguin's Pearl 2019